Return to Boater Board

Achigan river, Qc Lost of river access

Home Page Forums Boater Board Achigan river, Qc Lost of river access

Viewing 1 post (of 1 total)
  • Author
    Posts
  • #1104
    Patrick Levesque
    Participant

    I’m sad to anounce that we lost the river access to the New Glascow section of the Achigan river.

    The Montreal club (http://www.cckevm.org) is in negociation for having access again. SO DO NOT USE THIS ACCESS UNTIL THE NEGOCIATION ARE DONE. And earlier put-in can create more frustration with the landlord and may break all further discussion.

    The reasons why we lost the put in his ours comportments in and ou the river:
    – Getting change in front of his house, himself, and his familly
    – Going bathroom on his property
    – leaving trash behind
    – Insulting the landlord
    – Staying for a long time at the put-in (5 to 7ish comportement on the river)
    – Drinking at the put in
    – Too many cars
    and the list goes on…

    For a full report, read the following test in french.

    Remember, most of the time river access is a privilege, not a right! Act accordingly!

    Patrick Levesque
    President, FQCKEV
    http://www.kayak.qc.ca

    À tous les pagayeurs!

    L’accès aux rivières est très souvent un privilège fragile octroyer par les propriétaires riverains aux pagailleurs. Malheureusement, trop de pagailleurs ont besoin de ce faire rappeller la différence entre un privilège et un droit, ainsi que le code de conduite en conséquence!
    Malheureusement, aujourd’hui le message n’est pas qu’un avertissement mais belle et bien une perte d’accès sur une rivière printanière populaire: La rivière Achigan, sur la section New Glascow.

    Le comité rivière du CCKEVM est présentement en train de regarder la possibilité de négotier de nouveau un accès à cette mise à l’eau. SVP, dans le but d’aider à la négotiation de cette accès, il est important que tous les pagailleurs s’abstiennent d’utiliser cette mise à l’eau de quelques façon que ce soit.

    Merci pour votre compréhension et bon printemps!

    Patrick Lévesque
    Président par intérim, FQCKEV

    cc: Forum Québec-Kayak, Forum Kayak de rivière, Forum Myosis, Forum Boatwerks, Forum American Whitewater


    Forwarded message


    From: Frédéric Saint-Mleux
    Date: 10 avr. 2006 10:55
    Subject: Re: [Liste CCKEVM]: Rivi̬re Achigan Р̩tat des dicussions avec le propri̩taire
    To: 2seekmedia@gmail.com

    Bonjour à tous,

    J’ai récemment contacté et longuement discuté avec le propriétaire riverain voisin du site de mise à l’eau sur la rivière Achigan à titre de représentant du Comité rivière du CCKEVM (club de canoë kayak d’eau vive de l’île de Montréal). Au moment d’écrire ces lignes une seule conclusion existait pour le sort des kayakistes en ce lieu… pour le moment seulement, espérons-le.

    La majorité d’entre vous ont sûrement déjà entendu quelques histoires concernant ce site de mise à l’eau concernant l’attitude réfractaire du voisinage concernant la venue des amants de l’eau vive ou du comportement de certains d’entre nous. Pour les autres je vais vous faire un résumé de notre discussion et de la conclusion à laquelle nous en sommes arrivés pour l’instant.

    Le propriétaire riverain, M Leforestier, habite ce terrain depuis plus de 14 ans maintenant. Celui-ci, à l’origine, a décidé de s’installer aux abords de la rivière Achigan, sur la 3e avenue (il est seul résident dans ce petit tronçon de route) pour élever sa famille et surtout pour la tranquillité que cet endroit pouvait lui apporter. Au cours des ans, il a vu maintes hordes de kayakistes ou de canoteurs passer mais ces dernières années, le nombre auraient grandement augmenté. Deux facteurs sont à l’origine de cette augmentation du niveau de perturbation. Une présence accrue de kayakistes sur le site et une augmentation du nombre de semaines auxquelles ils se présentent. Autrefois, les gens semblaient profiter de la rivière seulement en avril et mai. Cependant, l’an passé (il se peut que cela ait été une année particulière en raison de la météorologie) celles-ci se sont présentées jusqu’à la mi-juin si ce n’est plus tard. Ce citoyen a déjà dénoté près de 40 véhicules sur sont petit tronçon de rue une certaine journée dénotant l’achalandage accru mais également des risques de comportements non souhaités.

    Évidemment, si les inconvénients ne se résumaient qu’à cela, il n’y aurait probablement pas de discussion en ce moment entre les différentes parties. Les problèmes majeurs rencontrés sont surtout les quelques comportements inappropriés de certains pagayeurs qui ont fait en sorte de faire déborder le vase de la tolérance du citoyen en question, et ce à juste titre. Tous deux sommes conscients qu’il s’agit probablement d’une minorité d’entre nous mais le résultat reste le même, l’écÅ“urement du propriétaire. Les différents comportements à ne plus reproduire sont :

    · Se changer devant chez lui et devant sa famille;

    · Aller aux chiottes dans le petit bois à côté de chez lui;

    · Laisser traîner quelconque déchet aux abords de la route ou à proximité;

    · Insulter le propriétaire (oui oui, c’est arrivé semble-t-il !!!).

    Il s’agit d’une situation d’accumulation dont les conséquences pénalisent tout le petit monde de l’eau vive. Le problème est que chaque fin de semaine, et parfois en semaine, les groupes de kayakistes s’accumulent devant chez lui et se transmettent le relais en cours de journée. Ainsi, deux fois par jour, il a la chance de revoir chaque troupeau. En fin de journée, dans certains cas, la journée se termine presque en 5@7 devant son domicile. J’ose espérer exagérer quelque peu dans ma description des faits mais en fait, je conçois très bien l’état de la situation et les inconvénients que cela peut apporter au voisinage. Dans certains cas, les troubles fête provenaient évidemment du Québec, mais dans certains autres cas, ceux-ci nous provenaient directement d’Ontario, il s’agit donc d’un effort collectif!!!

    Certains croiront en de l’intolérance, d’autres vous dirons qu’il s’agit plutôt d’une accumulation jour après jour justifiée. Initialement le terrain vacant utilisé n’était la propriété de personne, ou du moins à la ville (je ne connais pas la vraie réponse). Ce n’est cependant plus le cas. Le propriétaire riverain a acheté ce terrain et en défend maintenant l’accès à tous les amateurs d’eau vive. Il aurait identifié avec une corde et une affiche l’interdiction de passer. Celui-ci ne sera aucunement tolérant à ceux qui tenteront de s’aventurer sur son terrain même pour ceux qui auront fait la moitié du Québec pour s’aventurer sur l’Achigan. Malheureusement, à ce moment, la seule option qu’il laisse aux kayakistes est l’option de ne pas se présenter ou de rebrousser chemin et ce même si vous avez fait la moitié du Québec pour vous aventurer sur l’Achigan. Je vous conseille donc de ne plus utiliser ce site de mise à l’eau pour le moment ou jusqu’à ce qu’une entente ne soit officialisée. Il ne faut cependant pas compter sur cette option dans un court délai.

    Il s’agissait d’une première discussion officielle avec le Comité Rivière du club. Nous nous sommes promis d’avoir d’autres discussions dans l’avenir pour trouver des solutions pouvant satisfaire à tout le monde. Cependant, ce n’est pas une question d’argent pour cette personne, mais bien une question de tranquillité. Il était content d’apprendre l’existence du club et surtout du comité Rivière. J’en ai profité pour longuement lui expliquer nos objectifs et nos raisons d’existence et je crois qu’il a apprécié que nous l’approchions pour tenter de trouver une solution avec lui.

    J’ai donc promis à ce propriétaire de vous informer de sa décision officielle et de vous demander de ne plus utiliser ce site de mise à l’eau, qui n’en est plus un. Ce site, celui de la 3e avenue, même s’il est reconnu et inscrit dans certains livres comme l’endroit de mise à l’eau n’en est plus un.

    Nous allons nous asseoir et discuter des options qui se proposent à nous pour trouver une solution. Entre temps, d’autres kayakistes semblent avoir trouver une autre option pour mettre à l’eau leurs embarcations. Ne connaissant pas ces lieux, je ne prends pas la responsabilité de vous les recommander pour l’instant. Je vous indique également qu’il semblerait que plusieurs propriétaires sont relativement récalcitrants à la présence des kayakistes dans la région et que même le portage sur certains terrains pourraient devenir ardu dans l’avenir.

    Merci de votre collaboration de ne plus utiliser ce site. Je sais que les problèmes de ce propriétaire ne cesseront pas cette saison car il aura sûrement la visite d’autres kayakistes n’étant pas membre du club. Cependant, avec une bonne saison, plus tranquille et sans anicroche, il sera peut-être possible de trouver des solutions pour tous.

    Si certains trouvent des solutions potentielles, d’autres sites accessibles pour la rivière Achigan, n’hésitez pas à nous faire parvenir ces informations. Nous allons les accumuler et voir, avec le temps, lesquelles semblent offrir les meilleurs avantages pour les deux parties. Nous pourrons ensuite rencontrer à nouveau le propriétaire riverain. Entre temps, je vous laisse mes coordonnées au cas ou vous aimeriez discuter de ce sujet avec moi.

    Au plaisir de vous voir sur les eaux.

    Salut à tous et à bientôt.

    Fred

    Frédéric Saint-Mleux,

Viewing 1 post (of 1 total)
  • You must be logged in to reply to this topic.